Le Journal Des Actionnaires #61 - Automne 2019

Développement : Projet d’acquisition des actifs d’Anadarko en Afrique

DÉVELOPPEMENT

Projet d’acquisition des actifs d’Anadarko en Afrique

Le projet d’acquisition des actifs d’Anadarko, pour 8,8 milliards de dollars, offre à Total l’opportunité de renforcer ses positions en Afrique, dans le gaz naturel liquéfié et dans l’offshore profond. Un projet qui est en bonne voie. Point d’étape.

Total a signé au mois de mai un accord avec la société américaine Occidental, en vue de l’acquisition des actifs d’Anadarko en Afrique, dans l’éventualité du succès de l’offre d’Occidental pour le rachat d’Anadarko. Le succès était au rendez-vous pour Occidental qui a finalisé l’acquisition d’Anadarko le 8 août dernier. Total a finalisé à son tour la transaction avec Anadarko au Mozambique le 30 septembre 2019. La finalisation des autres acquisitions (Algérie, Ghana et Afrique du Sud) est en cours.

Au Mozambique, avec une participation de 26,5 % dans Area 1, Total est devenu opérateur d’un gigantesque champ de gaz qui recèle plus de 60 Tcf de ressources. Le lancement de deux trains de liquéfaction permettra de produire 12,9 millions de tonnes de GNL par an dont le démarrage est attendu en 2024. Area 1 pourrait générer 1 milliard de dollars de cash-flow from operations par an dès 2025 sur la base d’un baril à 60 dollars.

En Algérie, Total obtiendrait une participation de 24,5 % dans les blocs 404a et 208 dans le bassin du Berkine dans lesquels il est déjà partenaire à hauteur de 12,25 % et deviendrait ainsi opérateur d’actifs pétroliers fortement générateurs de cash-flow.

Au Ghana, Total pourrait acquérir des participations dans des champs en offshore profond.

En Afrique du Sud, Total obtiendrait des licences d’exploration proches de sa découverte de Brulpadda (voir le communiqué de presse sur total.com).

L’ensemble des actifs acquis représenterait 3 milliards de ressources et permettrait à Total d’augmenter sa production de 160 000 barils équivalent pétrole par jour d’ici à 2025.

Exploration-Production : renforcement des positions de Total en Afrique, dans le GNL et l’offshore profond

Actifs de Total EP : 

  • Mauritanie
  • Tunisie
  • Libye
  • Égypte
  • Sénégal
  • Guinée
  • Libéria
  • Côte d’Ivoire
  • Nigéria
  • Gabon
  • République du Congo
  • Ouganda
  • Kenya
  • Angola
  • Namibie

Actifs d’Anadarko : 

  • Ghana : participations dans des champs en offshore profond*
  • Mozambique : Total opérateur depuis le 30 septembre 2019 d’un gigantesque champ de gaz

Actifs de Total EP et actifs d’Anadarko :

  • Algérie : Total opérateur dans le bassin du Berkine*
  • Afrique du Sud : licences d’exploration offshore proches de Brulpadda*

* Soumis à l’approbation des autorités compétentes